Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelques nouvelles

Ce petit mot pour vous donner quelques nouvelles.

Tout d'abord, mon pied va un peu mieux, juste une douleur sur le côté gauche qu'il va falloir identifier.

Ensuite, j'essaie péniblement de m'organiser en ce début d'année scolaire.
Entre ma petite fille que j'ai pratiquement tous les jours et mes autres engagements il me faut planifier au plus juste tout celà. 
Ma fille cadette est entrée à la fac de lettres depuis 15 jours et parfois il n'y a plus de train après ses cours, je dois donc aller la chercher à Clermont-Ferrand, soit 15 km aller, et parfois c'est à son arrivée en gare de Riom qu'il n'y a plus de bus pour Ménétrol, donc je fais beaucoup le taxi. 
J'ai également repris le patch au club depuis 15 jours, et j'avoue que ça me manquait et que ça me manquerait si je devais m'en passer. 
Je continue de temps en temps la pèche aux ancêtres et grâce aux tables de mariages, j'ai pu trouver environ 150 personnes de l'arbre de mon mari, qu'il faudra bien aller vérifier un de ces 4.
J'espère pouvoir reprendre le chemin des cours de paléographie dès octobre.
Comme vous le constatez j'ai un emploi du temps assez chargé avec en plus tous les échanges broderies et créations diverses avec différents forums. 
A présent, j'attends des nouvelles de l'organisme auquel nous nous sommes adressés pour obtenir des aides pour modifier la maison pour la rendre plus accessible à mon mari handicapé, et pour avoir également un peu d'aide pour le ménage, et le bricolage que je n'arrive plus à faire toute seule. 
Je dois ranger chaque pièce de la maison, afin de trouver de la place pour tout. Et en profiter pour faire un gros tri. J'aidéjà commencé avec la paperasse, archivage et "jetage" pour réduire le tout. 
halalalalalala si les journées faisaient 48 heures ça serait chouette. 
Donc à bientôt pour des photos des ouvrages en cours et le détail de tout ce que j'aurai réussi à faire. 
Gros bisous à tous et bonne semaine.

Voir les commentaires

photos montages

Voir les commentaires

Flûte de flûte....

Vous avez vu ?

IMAG1453.JPG

Pas de bol pour ma rentrée !!!

Partie, hier, toute la journée, pour une rencontre cistique d'une journée avec ma fille et d'autres chercheurs de la région, (recherches de cistes, ou chasse aux trésors), voilà ce que je me suis fait dès la première recherche.... y en avait 10 en tout. !!!!

Quelle journée, j'ai boitillé une partie de la matinée, ai mis de la glace au pique nique, ai re boité très fort pour rejoindre ma voiture, ai serré les dents à chaque changement de vitesse....

Les recherches se faisaient surtout en semi montagne.... bonjour les changements de vitesses.... dur, dur, j'ai dû abandonner les recherches sur le terrain en début d'après midi et me suis contentée de conduire ma fille d'un point à un autre et de la laisser chercher sur place toute seule...

Quelle frustration de ne pas pouvoir fouiner moi même....

Sur les 17 h, j'ai dû me rendre à l'évidence que j'avais de plus en plus mal et qu'il me fallait prendre une décision.

Celle-ci a été d'abandonner la recherche en cours, et de décider de rejoindre mon village par une route correcte au lieu de me rendre au dernier point de ralliement qui m'aurait fait conduire par des petites routes de montagnes encore une demi heure, et ensuite de rentrer chez moi en rejoignant l'autoroute ou d'autres routes avec encore 3/4 de route....

Ma fille a donc passé un petit coup de fil à nos autres compagnons pour les prévenir que nous rentrions directement à la maison .... Résultat de notre chasse : 6 cistes sur les 10, grrrrr!!!! peut mieux faire....

Dommage, mais à 19 h j'étais aux urgences de Riom où 2 heures plus tard j'étais rassurée : pas de fractures.... "seulement" une grosse foulure sur le dessus du pied (!) des muscles qui entourent tous les petits nonos du dessus du pied.... donc du repos et des béquilles quelques jours en attendant que ça aille mieux. 
M'enfin la journée aurait pu être plus belle !!!!

 

Voir les commentaires

Un peu de douceur

Hier, en faisant du tri parmi mes papiers, j'ai retrouvé des recettes de glaces récupérées lorsque j'attendais patiemment mes séances de rayons, il y a déjà 4 ans !!!

Je vous en livre quelques unes qui m'ont l'air particulièrement délicieuses et originales :

SORBET AU VIN CHAUD

Ambiance montagne :

Ce sorbet à la robe d'un bordeaux intense est un dessert léger, qui clôt agréablement un repas. Epicé, parfumé, il rafraîchit et réveille le palais : 
Ingrédients pour 6 personnes : 
1 bouteille de vin rouge, 2 clémentines ou 1 grosse orange, 16 clous de girofle, 2 bâtons de cannelle coupés en deux, 1 pomme coupée en morceaux, 1 c. à café de quatre-épices, 75 g de sucre roux, 150 ml d'eau, 200 ml de jus d'orange frais, 45 ml de cognac, zestes d'oranges pour décorer. 
- Versez le vin dans une casserole. Piquez les clémentines ou l'orange avec les clous de girofle et coupez les en deux. 
Ajoutez les au vin avec la cannelle, la pomme, l'épice, le sucre et l'eau. 
Chauffez doucement en remuant de temps en temps jusqu'à ce que le sucre ait fondu. 
Couvrez et faites cuire 15 mn à feu doux. Otez du feu et laissez refroidir. 
Filtrez dans un grand saladier, puis incorporez le jus d'orange et le cognac. Réfrigérez bien. 
A la main : versez le mélange dans un récipient et faites congeler 3 à 4 heures, en brassant deux fois. Conservez au congélateur. 
Avec la sorbetière : faites brasser jusqu'à ce que le  mélange épaississe. Transférez dans un récipient et faites congeler jusqu'au moment de servir. 
Servez des  boules dans de petits verres décorés de zestes d'orange. 

SORBET FRAISE LAVANDE 
Parfum de Provence : 
Délicatement parfumé à la lavande ce sorbet à la robe fuchsia viendra clore un dîner sur une note méridionale : 
pour 6 personnes :
150 g de sucre, 300 ml d'eau, 6 fleurs de lavande fraîche, 500 g de fraises, 1 blanc d'oeuf, des fleurs de lavande pour décorer : 
Dans une casserole, portez l'eau et le sucre à ébullition, en remuant jusqu'à ce que le sucre soit fondu. 
Quand le sucre a fondu, ajoutez hors du feu les fleurs de lavande et laissez infuser 1 heure. Si possible faites réfrigérer avant d'utiliser. 
Mixer les fraises pour les réduire en purée, puis pressez dans une passoire pour transférer dans un saladier. 
A la main : Versez la purée de fruits dans un récipient allant au congélateur, filtrez et incorporez le sirop et faites congeler 4 heures. Le sorbet doit être encore mou. 
Mixez, montez le blanc d'oeuf en neige et incorporez-le. Reversez le tout dans le récipient initial. 
Avec la sorbetière : Incorporez le sirop en le filtrant et faites brasser jusqu'à ce que le sorbet augmente de volume. Ajoutez le blanc monté en neige et continuez de faire brasser jusqu'à pouvoir former des boules. 
Servez les boules dans des verres, piquées de fleurs de lavande. 
La taille des fleurs de lavande varie beaucoup. Si elles sont petites, utilisez en 8. Pour vérifier goutez un peu le sirop de lavande, si le parfum n'est pas assez prononcé, ajoutez 2 ou 3 fleurs et chauffez à nouveau. 

SORBET AU PIMENT : 
Fraicheur ardente : 
pour 6 personnes :
1 piment rouge frais, zeste finement râpé etjus de 2 citrons, zeste finement râpé et jus de 2 citrons verts, 225 g de sucre, 750 ml d'eau, zeste de citron ou de citron verts pour le décor :
Coupez le piment en deux, en ôtant les graines et la partie centrale avec un petit couteau pointu. Hachez la chair très finement. 
Mettez le piment, les zestes, l'eau, et le sucre dans une casserole. Chauffez doucement et remuez jusqu'à ce que le sucre soit fondu. Faites bouillir 2 minutes sans remuer. Laissez refroidir. 
Ajoutez les jus des citrons et citrons verts au sirop de piment et réfrigérez. 
A la main : Versez le tout dans un récipient et faites congeler 3 à 4 heures en brassant deux fois. Conservez au congélateur jusqu"'au moment de servir. 
Avec la sorbetière : Faites brasser jusqu'à ce que le mélange épaississe et soit ferme. Versez dans un récipient et congelez. 
Servez dans des verres et décorez avec les zestes de citron et citron vert. 
Evitez d'utiliser les variétés les plus fortes de piment. Si vous voulez relever votre préparation, ajoutez un trait de téquila ou de vodka avant de servir. Lavez vous les mains avec soin pour éviter le contact avec la peau. 

Bon appétit.

Voir les commentaires

Le patchwork de l'été

J'ai quand même réussi à terminer le patchwork de l'anniversaire de Marc, mon chéri, entre deux journées de garde de Juliette, et deux ou trois choses à faire à la maison !!!!

Le voici pratiquement fini, il ne reste que quelques points, par ci par là, à faire. Ouf.

IMAG1413.JPG

Voir les commentaires

Lorsque l'enfant parait ...

L'autre jour, Juliette, ma petite fille étant à la maison, je me suis rendue compte, à un moment, que nous étions tous les 3 (le papy, la tata et moi-même) rivés sur elle et que nos regards étaient attendris.

Celà m'a rappelé ces quelques vers, d'un poème de Victor Hugo : 

 

Victor Hugo
« Lorsque l'enfant paraît »

  

                 

(écrit en mai 1830)

Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembre
Fasse autour d'un grand feu vacillant dans la chambre
Les chaises se toucher,
Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.
On rit, on se récrie, on l'appelle, et sa mère
Tremble à le voir marcher.

Quelquefois nous parlons, en remuant la flamme,
De patrie et de Dieu, des poètes de l'âme
Qui s'élève en priant ;
L'enfant paraît, adieu le ciel et la patrie
Et les poètes saints ! la grave causerie
S'arrête en souriant.

La nuit, quand l'homme dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
Où l'on entend gémir, comme une voix qui pleure,
L'onde entre les roseaux,
Si l'aube tout à coup là-bas luit comme un phare,
Sa clarté dans les champs éveille une fanfare
De cloches et d'oiseaux !

Enfants, vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
Quand vous la respirez ;
Mon âme est la forêt dont les sombres ramures
S'emplissent pour vous seuls de suaves murmures
Et de rayons dorés !

Car vos beaux yeux sont pleins de douceurs infinies,
Car vos petites mains, joyeuses et bénies,
N'ont point mal fait encor ;
Jamais vos jeunes pas n'ont touché notre fange ;
Tête sacrée ! enfant aux cheveux blonds ! bel ange
A l'auréole d'or !

Vous êtes parmi nous la colombe de l'arche.
Vos pieds tendres et purs n'ont point l'âge où l'on marche ;
Vos ailes sont d'azur.
Sans le comprendre encor, vous regardez le monde.
Double virginité ! corps où rien n'est immonde,
Âme où rien n'est impur !

Il est si beau l'enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vite apaisés,
Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
Et sa bouche aux baisers !

Seigneur ! préservez-moi, préservez ceux que j'aime,
Frères, parents, amis, et mes ennemis même
Dans le mal triomphants,
De ne jamais voir, Seigneur ! l'été sans fleurs vermeilles,
La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles,
La maison sans enfants !

Les Feuilles d'Automne, XIX, 1831.

                 
C'est tout à fait l'impression que j'avais à nous voir ainsi, les yeux fixés sur notre petite fille et le coeur débordant d'un amour incommensurable. 
Que j'aime ces instants de bonheur rien qu'à nous.
Et que je l'aime cette petite fille, cette petite Juliette, qui me donne tant de tendresse sans se poser de questions. 
Que je l'aime ce petit bout de moi. Je croyais avoir vécu les plus beaux moments de ma vie en donnant le jour à mes 2 filles et je m'aperçois que j'en vis d'aussi grands à regarder ma Juliette évoluer dans notre vie. 
Je n'aurai pas beaucoup "patchworké" cet été, mais je ne regrette rien. Tous ces jours, toutes ces heures à jouer avec Juliette ont été aussi déstressants et relaxant que des calmants ou que de broder ou coudre. 
Tout devient magique avec elle : 
- cueillir une fleur de pissenlit,
- un rayon de soleil,
- un nounours, 
- un livre à partager,
- un chien qui aboie,
- une séance de coiffure,
- un sourire,
- un éclat de rire,
- une chanson,
- un dessin, 
- une promenade dans notre village,
- un repas ensemble,
- un regard,
- une séance de photos, 
- un calin 
IMAG1399.JPG
N'est ce pas qu'elle a l'air malheureuse notre petite chérie ? 
Et que dire du papy ? très malheureux aussi !!!! 

Voir les commentaires