Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et si on repassait le certif' ?

J'ai trouvé un livre sur le certificat d'études en 1965, alors l'envie m'a pris de vous proposer quelques épreuves pour voir si tout va encore bien.

CALCUL :

Un satellite artificiel fait un tour autour de la terre en 1h29mn38s

a) la vitesse étant de 27 900 km à l'heure, quelle distance parcourt 'il en un tour ?

b) combien fait il de tours complets en un jour ?

amusez vous bien et à bientôt pour la correction.

Voir les commentaires

Mon sampler the family de LHN

Il est enfin terminé, et depuis une quinzaine de jours, c'est peut être pour ça que je tourne comme une âme en peine depuis ce temps.... je n'ai plus mon ouvrage qui m'accompagnait à chaque pause !!!

Voici la bête

Vue d'ensemble, personnalisée à souhait

 

sampler-LHN-termine.JPG

du côté gauche : le coin des filles : avec en partant de la gauche : moi, puis Caroline et Marianne,

Mon mari dit que j'aurais dû respecter les proportions, c'est à dire moi : la plus petite, ensuite ma cadette plus grande que son aînée, mais alors comment faire pour reconnaître les adultes des enfants ? et puis il a dit aussi que j'avais bien une taille fine pour me représenter et que c'était pas ressemblant !!! le bougre, est ce que je lui ai fait un gros ventre à lui ? lol !!!! et puis ça  me permet de me projeter dans mon avenir avec mon régime !!! sauf pour la taille, je vais sûrement plus grandir !

sampler-mes-filles-et-moi--.JPG

Du côté droit, c'est mon mari, marc, lui aussi n'est pas à l'échelle... l'est bien plus grand que moi et un peu plus enrobé que sur le modèle, mais je lui ai quand même brodé  une canne pour représenter ses béquilles : alors l'est pas beau entouré de deux des 3 chattes ?

sampler-marc.JPG

gros plan sur la famille recomposée : bon d'accord actuellement nous ne sommes plus que tous les deux, comme des vieux, avec seulement une chatte, la noire... les autres s'en sont allées de même que le chien au fil des dernières années. mais ils ont tous partagé notre vie pendant plus de 15 ans au minimum.

sampler-lhn-family-details.JPG

Et comme il fallait baptiser cette maison, j'ai préféré l'appeler tout simplement "chez nous" car il y aurait eu trop de noms, ou débat sur celui à faire figurer, j'ai remplacé la frise du bas qui représentait des fraises par une frise de coeurs, j'aime mieux.

sampler-LHN-la-famille.JPG

Voilà donc une belle aventure de 5 mois qui se termine. Nous étions 55 brodeuses à participer à ce SAL organisé par Béa de caracas, certaines ont terminé l'ouvrage, d'autres sont en train de le terminer, et d'autres encore ont pris bcp de retard, car nous avons toutes une vie de famille et des obligations qui font que parfois les objectifs de notre passion commune doivent être mis de côté un certain temps, mais je pense que toutes le termineront bientôt, nous restons en contact pour les encourager et pour voir bientôt certaines oeuvres déjà encadrées.

Voir les commentaires

Sur la piste des cistes du cantal

C’était par un beau vendredi ensoleillé, début mars.
Faisait pas chaud quand même, mais ce soleil nous promettait une très belle journée.
C’est donc le cœur en joie et une humeur superbe que nous avons pris le chemin du cantal, Brindacier et moi-même.
Sur le parcours, encore dans le puy de dôme mais très au sud, ma copine m’a permis de découvrir 3 boîtes qu’elle avait déjà ouvertes, il y a quelques temps. Un beau cadeau,  (2 cascades et une chapelle comme j’aime avec une petite source) car ce coin là, ben je connaissais pas encoreSAM 0187

 

SAM 0191

 

 

 

 

 

 

Puis nous avons découvert le village (petit) d’un photographe célèbre du  nord cantal… Facile, la cache, mais on s’est fait repérer, j’espère que la ciste restera bien au chaud quand même. (4)
Nous avons enchaîné par une petite balade de 10 mn en direction de roches et d’un point de vue exceptionnel. (5)

SAM 0197

SAM 0209

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis ça a été la grande immersion dans la forêt des Maubert à la recherche d’un hêtre remarquable, le roi de Maubert… qu’elle est grande cette forêt, alors que nous cherchions notre arbre c’est un autre coin à ciste que nous avons croisé. Un château d’eau haut perché. Nous avions le choix entre prendre le chemin assez long semble t’il ou nous garer juste en face et le rejoindre à travers champs… ce que nous avons fait. Il a fallu sauter un petit ruisseau aux abords plein de gadoue (nos chaussures en témoignent encore), et monter, monter, monter… Nous avons regretté de ne pas avoir emporté notre pique nique sur notre dos à ce moment là, car là haut, une fois la ciste trouvée et notre souffle retrouvé, que c’était beau et tranquille ! ! ! !
 Nous avons pour cette ciste franchi une clôture peut être électrifiée, mais haute, et sommes passées sous des barbelés pas méchants, cette fois. (6)
Redirection  notre arbre remarquable, enfin le voilà, un peu déçue je m’attendais à mieux (on devient difficile à force de cister !), nous avons dégoupillé les 2 cistes du coin sur la table de pique nique et en avons profité pour nous sustenter quelques peu. Pendant tout ce temps là, aucune voiture n’est passée, le calme plat, pas un bruit, pas un souffle, zen le coin. (7 et 8)
SAM 0215
Puis nous avons repris notre chemin et sommes allées à la rencontre de la culture des cailloux aux eaux vertes ! ! ! ! belle église, superbe point de vue, encore une fois.  Des travaux avaient eu lieu et nous n’avons pas trouvé la boite, mais nous avons effectué un SAV pour les prochains chercheurs. (9)
SAM 0229
Tout en cheminant sur la route nous ramenant vers le pays d’un ancien président de la république, nous avons aperçu, dans un champ juste en contre bas de notre route un couple de chevreuils prenant le soleil nonchalamment couché, à quelque mètres l’un de l’autre. Nous avons réussi à les prendre en photos, mais à force, alertés, ils ont pris la direction des bois par quelques bonds gracieux. Adieu belle rencontre.

SAM 0235
En chemin nous avons également rencontré… Zézette ! ! ! !  la preuve en image :
SAM 0239
Ensuite ce fut au tour de la ciste du champ éclairé que nous avons réussi à attraper malgré un garnement qui  restait planté là juste en face et qui refusait, malgré les injonctions de maman de bouger d’un poil ! ! ! !  Sur le carnet de notes Christounette avait écrit « ça caille » et ben nous aussi on l’a écrit il faisait environ 6° mais le vent nous glaçait les doigts ! ! ! ! (10)


SAM 0248
Enfin nous avons déniché un coin, comment dire ? à la fois magnifique et un peu inquiétant…. Isolé à souhait… de la gadoue, encore, et un calme parfait…. Un monastère orthodoxe… dommage, il était un peu tard pour en faire la visite intérieure et y faire quelques achats bien tentants. (11)
J’adore tout ce qui sort de l’ordinaire et là j’étais gâtée… ça brillait de milles feux avec des toitures de zinc ( ?)

SAM 0253
Bon pour nous, le temps filant à grande vitesse, il était temps de rejoindre une belle petite ville d’estive que j’ai découverte pour une fois bien calme, l’ayant connu par le passé grouillant  de vaches, de gens et d’une foire sans pareil….
La croix ne nous a pas posé de problème pour la trouver, c’était écrit en bas… le seul problème c’est que ça montait dur en même temps que le soleil, lui, descendait ! ! ! (12)

SAM 0260
 Croix suivie par une fontaine et un lavoir où pour dénicher la boite il nous a fallu enlever des branches coupées et laissées là juste devant notre ciste, non mais, aucun respect les gens du coin ! ! ! lol ! ! ! (13) 

SAM 0262
Et notre aventure s’est terminé par une autre fontaine abreuvoir  et c’est là que mon APN nous a dit qu’il était temps de prendre le chemin du retour en tombant en panne de batterie…. (14)

SAM 0265

Donc 14 cistes trouvées et 14 coins magnifiques découverts.
Nous avons programmé TOM TOM pour le retour et sur les 20 h 15 je retrouvais mon petit mari qui attendait bien sagement que je lui raconte notre si belle journée.

Et quelques jours après, qu'est ce que j'apprends ? que la dernière ciste de notre série sur la ville d'estive se trouvait juste en face de notre dernière fontaine... mais il faisait noir et nous n'avions pas résolu le subtile jeu de mots qui la définissait, et nous comptions bien repérer notre pont grâce à la photo, mais la nuit tombant nous avons abandonné.... zut de zut, on était à quelques mètres.....

A présent je prépare une nouvelle virée dans le cantal, du côté de Massiac, Murat et St Flour, et nous en avons déjà retenu plus de 50 !!!! nous serons certainement ensembles Brindacier, Tchamallow et moi même pour cette nouvelle aventure qui me remonte le moral...

Voir les commentaires