Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MA VIE : Ses joies et ses peines

cistes

Tourbillons d'images sur Vanessa Paradis

28 Janvier 2010 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

  Sur une idée de :

Ado 

Ovive

Chris03


Vanessa Paradis - Il Y A

 

Il y a là la peinture,

des oiseaux,

  les oiseaux

(les corbeaux buissons du calvaire de St Flour)

l'envergure, qui luttent contre le vent

l'envergure

Il y a là les bordures

les bordures

les distances,

le chemin

 (en allant vers la chapelle st Aubin)

ton allure, quand tu marches juste devant

tu marches

(château St Gervazy)

Il y a là les fissures,

fissures

fermées les serrures,

  serrures

comme envolés les cerfs-volants

cerf volant

Il y a là la littérature

la littérature1

 (pliage de livre de poche en hérisson St Flour)

le manque d'élan,

manque d'élan

(no comment)

l'inertie

l'inertie

 le mouvement

le mouvement

(les eaux vives de l'Allier)

Parfois on regarde les choses, telles qu'elles sont, en se demandant pourquoi

on se demande pourquoi

(sculptures et peintures psychédéliques à Dieulefit)

Parfois on les regarde, telles qu'elles pourraient être, en se disant pourquoi pas

pourquoi pas

(no comment)

Il y a là là là, si l'on prenait le temps, si l'on prenait le temps

le temps

(cadran solaire analemmatique)

Il y a là la littérature,

la littérature

le manque d'élan,

le manque d'élan

(dans les ruines du château de Miremont, il fait glacial)

l'inertie,

lavoir

(Lavoir à Mantes Drôme)

le mouvement,

le mouvement2

(chemin fais'art Chapdes Beaufort, patrie de mes ancêtres)

Parfois on regarde les choses, telles qu'elles sont, en se demandant pourquoi

comme elles sont

(les méandres de Queille)

Parfois on les regarde, telles qu'elles pourraient être, en se disant pourquoi pas

pourquoi pas3

Il y a là les mystères,

 les mystères

(la bête du gévaudan à Auvers, Haute loire)

le silence,

le silence

(magie vers jazy)

ou la mer

la mer

(Près de Rochefort sur mer)

qui luttent contre le temps

le tmeps qui passe

Il y a là les bordures,

les bordures

les distances,

ton allure, quand tu marches juste devant

marche devant

(visite des crèches du monde à Landogne)

Il y a là les murmures,

le murmure

(Source de l'Ours)

un soupir,

un soupir

(près du Moulin des Desniers)

l'aventure,

pourquoi3

(Mandrin à Brioude)

comme emmêlés les cerfs-volants

Il y a là la littérature,

le manque d'élan,

 l'inertie,

le mouvement

le mouvement3

(Source intermittente au bord de l'Allier...)

Parfois on regarde les choses, telles qu'elles sont, en se demandant pourquoi

pourquoi2

(cimetière médiéval Drôme)

Parfois on les regarde, telles qu'elles pourraient être, en se disant pourquoi pas

zoiseaux

Parfois on regarde les choses, telles qu'elles sont, en se demandant pourquoi

Parfois on les regarde, telles qu'elles pourraient être, en se disant pourquoi pas

 

 

C'était ma contribuation à cette chanson, avec pour inspiration principale : mes chasses aux trésors
Lire la suite

Sur la piste des cistes

26 Janvier 2010 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Je vais vous montrer quelques unes des babioles récoltées dans les "boîtes à trésors" lors de mes chasses aux trésors ou sur la piste des cistes.
Il y en a pour tous les goûts et ce que je préfère de loin ce sont les objets faits mains ou originaux.
Il y a de la pâte fimo, des cailloux customisés, des broderies, d'autres cailloux de formes originales et des personnages qui forment une belle collection.
BILD0005
Ici les objets collectés par Marc (il les collectionne, aussi si vous en possédez vous pouvez nous faire signe)
BILD0006
Toute une série de taupes !
BILD0007
La série des musiciens nounours
BILD0008
Un joueur de guitare, toujours de la collection de Marc !!!
BILD0009
Une taupe note, encore à Marc, il me pique les objets dès que je rentre....
BILD0038
Là, des galets de mosaïque  peints
BILD0039
Ici, des perles multicolores, certaines peintes, et des objets en pâte fimo, un âne, un cochon, une tête hirsute une souris, tout en haut à droite un scoubidou automobile

BILD0041
Des objets dédicacés d'une rencontre cistique, et d'autres d'une série d'énigmes spéciales cisteurs auvergnats, dont une  m'est spécialement dédicacée (d'autres cisteurs avaient aussi leur pseudo réalisés en pâte fimo)
BILD0042
Là on les voit mieux, il y a même un bretzel et des feuilles avec coccinelles tout en pâte fimo
BILD0043
D'étranges champignons toujours en pâte fimo, beaucoup sont de la création des ninouchnadouch
BILD0045
Sont pas beaux l'âne et le cochon ? et la tête hirsute ?
BILD0047
Les perles transparentes et colorées (les plus belles ont été chipé par ma fille !!!)
BILD0048
Deux créations brodées... je crois bien que j'en ai oublié une dans ma vieille voiture quand je l'ai vendue... bouhhh !!!
BILD0050
Deux pierres peintes sur le thème de la chouette... depuis cette photo j'en ai collecté plus d'une dizaine !!!
ce sont des chouettes cailloux signés d'Alchamack
BILD0052
En haut à gauche deux dés en bois, et dessous des pierres aux formes étranges, un triskell, une améthyste, une émeraude (?) ou plutôt un bout de verre coloré !!!
BILD0054
Des galets aux autocollants de grenouilles de la famille krapo et Cie
BILD0055
Divers objets dont des minis pinces à linge décorées de grenouilles, de coccinelles, de libellule, de lapins ect...
BILD0056
Les mêmes
BILD0057
Deux marionnettes à doigts, un crabe et une étoile de mer....  plus une sandale et à gauche un marque page spécial marmotte
BILD0063
Un masque spécialement confectionné par Cisteur sauvage (ou plutôt sa femme) pour passer incognito sur la piste des cistes !!!!

Et voilà à quoi jouent des centaines de personnes de par le monde, chasser les cistes, et collectionner des objets disparâtres et divers, mais surtout collectionner de magnifiques moments de découvertes de paysages grandioses, de petits patrimoines ignorés, et de rencontres  avec d'autres cisteurs.
Bonne journée !0girl16.gif
Lire la suite

Sur la piste de Mandrin en Hte Loire

30 Novembre 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Samedi 28 novembre, une amie cisteuse et moi-même sommes allées sur la piste de Mandrin aux alentours de Brioude dans la Haute-Loire.
Le début de l'aventure est bien réel avec la maison de Mandrin, ensuite ce n'est que de la fiction, avec des énigmes qui nous ont permis de découvrir des châteaux, des églises, des sources etc... de bien jolis coins de ce département.
Jugez par vous-même :
1ère étape : la maison de Mandrin :

Brindacier prend une photo au fond de la ruelle

Brindacier photographie Mandrin !!!

La maison de Mandrin à encorbellements


2ème étape : une bien jolie fontaine



Faire attention à ne pas tomber dans l'eau, comme d'hab !!!


3ème étape : une vieille église à l'escalier extérieur en pierres :

Vue du château d'en face depuis l'église

Y a du soleil, oui, mais y a aussi du vent !!!


4ème étape : un beau château côté enceinte :



Brindacier recache la boîte !!!


5 ème étape : encore un château mais le soleil commence à décliner!!!


Un indice pour la ciste !!!!


Brindacier encore dans ses oeuvres !!!


6ème étape : une belle église de pierres au clocher à peigne, mais l'endroit est très humide

Une belle porte avec une croix gravée au dessus

A gauche de la porte, la cachette, on a bien failli ne pas la trouver celle-ci, Brindacier avait regardé dans le muret, alors moi j'ai fait le tour de l'égilse pour chercher cette satanée boîte !!!
En remontant des rochers moussus, j'ai quand même regardé là, dans ce trou, et j'ai trouvé le saint graal !!!

Le voici ce "saint graal" !!!

L'église de l'autre côté


7ème étape : encore un château, dont nous avons fait le tour par de  petites ruelles avant de trouver la bonne cachette

On est bien mieux dans la voiture pour procéder à l'échange, brrr ça se rafraichit !


8ème étape : Un viaduc au dessus de la route et d'une rivière au nom de fleur. Houlala qu'il est haut ! 


Recache la bien brindacier !!!!


9ème étape : une vieille église dans la nuit !!!

La cachette éclairée par ma petite torche de poche

La preuve que Brindacier l'a trouvée dans la nuit (photo floue, j'y voyais rien)

Moi aussi j'y étais, de nuit et toc !


Nous avons râté un vieux pont que nous n'avons jamais trouvé, dans la nuit, sur l'Allagnon, et pourtant nous nous sommes retrouvées de nuit dans des petits chemins qui semblaient ne mener nulle part.... par chance nous avons fini par rejoindre une route civilisée, ouf !!!
Dans l'après midi nous avons également trouvé un autre château mais comme nous n'avions pas emporté la feuille avec l'énigme, nous n'avons rien trouvé, malgré quelques fouilles autour....

Voici donc une belle journée d'automne passée à chercher et à trouver des "trésors" et à rigoler entre copines....
J'espère qu'il y en aura d'autres de ce genre avec d'autres cisteurs, à 2, 3, 4 ou plus comme nos rencontres annuelles.
Lire la suite

Sur la piste des cistes, suite 2

9 Septembre 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Je continue mon retour en arrière sur toutes ces chasses aux trésors que j'ai faites depuis 4 ans.
Le 11 octobre 2005 je découvrais un nouveau parc grâce à cette ciste landaise !!!

Voici quelques détails sur ce parc qui mérite le détour :
Le creux de l’Enfer, c’est le paradis

Son passé volcanique serait-il à l’origine du nom ? Nul ne peut aujourd’hui l’affirmer . Refuge de verdure situé au sud de l’agglomération dans le quartier des Landais, le Creux de l’Enfer attire nombre de promeneurs et de jeunes "aventuriers", séduits par son cadre naturel, ses belles perspectives sur la ville et ses possibilités ludiques.
 
Illustration
Un terrain marqué par la tempête volcanique.
Illustration

Illustration
La sculpture monumentale de Satoru Sato dominant la ville.

Le terrain est mouvementé : pouzzolane, bombes volcaniques et chaos basaltiques émergent de la végétation, éléments typiques d’une cheire de la chaîne des puys. L’origine ? Le puy de Gravenoire, situé au-dessus de Royat. Son éruption, il y a 60 000 ans, laissa s’échapper une avalanche de débris volcaniques qui s’écoulèrent sur cinq kilomètres à l’est, englobant le plateau des Cézeaux jusqu’aux limites de l’Oradou.

Le Creux de l’Enfer concentre les vestiges de ce cataclysme, d’autant plus topographiquement accidenté que les hommes y ont largement creusé des carrières durant tout le siècle dernier pour en exploiter la pouzzolane. Au XXe siècle, le terrain, devenu friche, s’est peuplé peu à peu de diverses façons : une décharge d’automobiles a envahi les lieux, un marginal s’est installé à demeure dansune grotte, un bateau laissé à l’abandon s’est incrusté… Tout cela jusqu’en 1990, lorsque la Ville a acquis une partie des terrains. En 1994, commençaient les travaux. Les paysagistes et jardiniers ont eu à cœur de ne pas masquer ce passé volcanique. Ils ont aménagé un parc de 3,5 hectares vallonné, favorable à la balade et à l’aventure , en laissant apparaître les blocs minéraux parmi les noisetiers, les conifères et les rosiers rustiques. Des jeux pour enfants et des bancs agrémentent ce havre de paix. En 1996, dans le cadre du Symposium de sculptures monumentales, organisé par la Ville, le sculpteur japonais Satoru Sato a élevé sur la partie du parc qui domine Clermont-Ferrand, deux colonnes de granit blanc de sept mètres de haut, alignées sur les flèches de la cathédrale et accompagnées d’un chemin de blocs plats en granit et pierre de Volvic, propice au jeu et à l’imaginaire. Afin d’ancrer plus encore l’œuvre d’art dans le site, les enfants des écoles Victor-Hugo et Albert Bayet, voisins du Creux de l’Enfer, se sont impliqués dans l’opération, en confectionnant des objets et des messages qu’ils ont enfoui sous les pierres, à destination des générations futures. Autre aménagement décidé en 2000 pour séduire les jeunes citadins en mal de nature et d’aventure : un parcours d’orientation mis au point par la Ville , avec l’aide de la Direction régionale de la jeunesse et des sports. Les amateurs disposent d’une carte topographique et sont invités à parcourir le terrain dans lequel sont disséminées vingt-cinq balises. Le Creux de l’Enfer s’est aujourd’hui mué en paradis !
C'est ça aussi les cistes.

Lire la suite

Sur la piste des cistes

1 Septembre 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Ma 1ère ciste trouvée est celle ci :  la ciste du rouge et du noir

Une ciste de mimimarronne, difficile à trouver sur place….. le talus était trop haut pour moi, et malgré mes essais par en haut ou par en bas je ne parvenais pas à grattouiller le pied de l’arbre indiqué…. Plusieurs voyages ont été nécessaire pour l’attraper…. C’est finalement ma fille et son copain qui ont réussi à la choper….

Ce jour là nous étions tous là, pimette, marco et moi, plus le copain bien sûr….

 




Je ne me suis pas découragée pour autant car j’avais déjà attrapé le  virus !!!!

C’était le 1er octobre 2005.

 

Ce même jour, nous en avons profité pour aller cueillir celle du disparu, j’avais déjà fait 2 passages pour repérer le coin, la 1ère fois, un cantonnier travaillait sur place, la 2ème fois j’avais pas réussi à localiser la cachette. Cette fois encore c’est ma fille et son copain qui l’ont enfin ouverte.

 

Le 9 octobre 2005 je repartai à la chasse aux cistes avec cette fois celle ci, la ciste du banc des poètes, pour laquelle j’ai dû laisser marc sur le bord du chemin pour finir de grimper jusqu’au banc et à la table d’orientation…. Facile de la trouver sur place celle-ci, mais plein de monde qui passait, alors pas évident de la prendre, de l’ouvrir, de faire mon échange et de reposer la boîte à sa place…. Petite rando en montagne très agréable….

 


Et voilà pour le début de mes récits "sur la piste des cistes"
Lire la suite

Des cistes, en veux tu, en voilà !

20 Juillet 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Ces derniers temps j'ai passé un peu de temps à chercher ces petits trésors qui m'occupent bien la tête et les méninges, pour décrypter les énigmes et ensuite aller sur place trouver la fameuse petite boite remplie de babioles.
Ces balades me vident bien la tête et me permettent de déstresser et de décompresser.... souvent seule, mais parfois en famille.
Alors, rien que pour vous, voici un petit résumé des cistes cherchées, trouvées, pas trouvées, cachées ou repérées......





















Certaines photos vous diront quelque chose, d'autres moins... d'autres encore pourront vous induire en erreur... et c'est volontairement que je ne fais pas plus de commentaires sur celles ci.... je sais que quelques cisteurs me lisent, il ne faudrait pas que je leur mâche le travail... héhé !!
Bonne semaine à tous.
Lire la suite

Je ciste, tu cistes, il ciste, nous cistons, vous cistez, ils cistent

23 Mai 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Après notre mémorable rencontre de "chasseurs de trésors" nous sommes encore plus atteints qu'avant !!!!
C'est grave docteur ?
Mais non, c'est bon pour les neurones et pour la santé.
On se fait plein d'amis, on apprend plein de choses, on visite autant de belles contrées etc...
Pour vous permettre de le constater par vous-mêmes, voici le lien de cette journée appelée RCA 2009 ou bien rencontre cistique auvergnate 2009.
http://aanc.free.fr/RCA2009/
Vous pourrez voir comme c'était triste, plein de photos un peu humides, une vidéo du reportage de Clermont 1ère (he oui !!!), les commentaires des participants etc....
Bonne lecture.
Lire la suite

RCA 2009 - 4ème édition de rencontres cistiques auvergnates

14 Mai 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Le récit de la journée par Uguetta

 






















Compte rendu d’uguetta, chef du projet.

 

J – 3 :  La pression monte d'un cran, je viens d'être contactée par un correspondant de la Montagne pour faire un article avant notre rencontre, et pour nous signaler peut être la présence d'un photographe de la montagne, le jour de la rencontre. (il a dû se perdre en route, on ne l’a jamais vu).

Ce même soir du jeudi vers 23 heures, je lis sur le forum  général qu'il faudrait contacter de toute urgence un journaliste de Clermont 1ère (Raphaël Poughon) très intéressé par cette journée.

Immédiatement, je lui écris un petit mail expliquant ce que sera cette rencontre et en quoi cela consiste.

Par retour de mail, à plus de 23 h 30, j'ai une réponse disant qu'il sera à Charroux à 9 heures dimanche !!!! et qu'il aimerait bien suivre une équipe pendant une partie de la journée...

La pression déjà grande, s'accroît encore...  je dors peu les 3 nuits suivantes... j'ai peur d'oublier quelque chose, quelqu'un, de ne pas être à la hauteur des espoirs des participants.

Pourtant, mes pochettes sont prêtes, remplies de mes 10 énigmes, des photocopies des cartes IGN de la région à fouiller, du carnet de bord pour faciliter les échanges futurs (!) et des circuits pour les enfants fournis par l'office de tourisme de Charroux.

Sur chaque pochette, j'ai inscrit le nom de chacun afin de n'oublier personne. 
J'en rajoute  quelques-unes de plus au cas où des petits curieux, alléchés par le grand article de La Montagne paru avant la rencontre, se pointeraient.

 

Nos amies de Chambéry, Claudine et Françoise sont arrivées vendredi après midi et nous avons déjà fait du tourisme samedi dans les Combrailles.

méandre de Queuille

Jour « J » : debout à 7 heures tapantes.

Pendant que les uns se douchent, les autres déjeunent ou préparent les sacs...  

Départ prévu pour 8 heures pour être à Charroux à 8 h 45 avant tout le monde. (il me reste une ciste à cacher, justement au lieu de rendez-vous !!!).

Mais Marc n'est pas très pressé et nous démarrons vers 8 h 10 !!! grrrr...

Peu de monde sur la route, notre arrivée à Charroux est enregistrée vers 8 h 50.

Déjà, nous apercevons Rodegeure et la famille veroYes qui nous attendent.

Le temps de déballer tout notre fourbis et d'autres cisteurs arrivent :

Gérard, marmotte, les nanocil, pev, poulet, tamanoir, brindacier  etc….
Le Belvédère se remplit très vite.

Je suis très étonnée de voir la tribu pröffy  se pointer vers 9h15, alors qu'il y a 4 princesses à préparer et venir depuis le cantal, chapeau !!!! Ils sont forts ceux-là !!!

Les embrassades se succèdent, et quelques yeux voudraient bien découvrir ce que contiennent mes pochettes.

Ca y est, la voiture du correspondant de Clermont 1ère apparaît à son tour.

La pression grimpe encore d'un niveau...  

Jacquette et Mistinguette arrivent à leur tour et me confient leurs énigmes que j'insère dans mes pochettes.

Coup de tel : miquet est perdu dans Charroux !!!!! c'est pourtant pas bien grand...

Il ne manque plus que Pucheu et la famille tililo, mais pour ne pas pénaliser les présents, je commence la distribution des  copies sous la caméra de Raphaël (le journaliste) qui le soir même sera devenu le cisteur « badaboum » !!!!

Voilà, les groupes se forment et les commentaires vont bon train pour déchiffrer les textes et déjà je vois Rodegeure se précipiter vers la 1ère boîte de la journée, cachée justement sur notre lieu de rencontre, (je l’avais mise en numéro 2 exprès, en signe de gag)...  

 

Le coup d'envoi de la journée est donc donné par cette première trouvaille, et une petite heure plus tard, sous le ciel menaçant nous sommes tous en quête des trésors...  

Au début, nous nous bousculons sur les lieux des cistes, mais plus tard nous serons un peu plus éparpillés...  45 cisteurs pour 21 cistes à trouver c'est une bonne moyenne.

Mon équipe composée de libellule, de Françoise, de marcoos et de moi-même démarre bien, mais pour toutes les cistes que j'ai cachées, je me contente de faire le reporter photos.....

Pendant ce temps là, j'essaie de décrypter celles de Jacquette et de mistinguette.

Faciles en apparence, elles ne le sont pas autant sans documentation... mais petit à petit tout se dévoile.

La matinée se déroule d'églises en abbaye, de Tour en chapelle, de table d'orientation en vierge ou en caquetoire...  






 
 












Il est très tard quand nous rejoignons le camp de base pour le déjeuner... tout le monde est déjà là, sous la halle car hélas la pluie s'est invitée.

Les uns ont leur chaise, les autres des couvertures pour pique-niquer et je passe de groupes en groupes pour vérifier que tout se passe au mieux pour tout le monde.

Je commence mon repas par les petits gâteaux des uns et des autres, et n'ai pas le temps de m'installer à mon propre pique-nique...  déjà il faut faire une photo de groupe...  les petits devant... j'y suis déjà !!!! sous la gouttière ; le cheveu très humide de la pluie du matin...

Marmotte  a offert à chacune des organisatrices, une affiche tirée d’après le montage photos qu’avait fait christounette sur le forum !
Nous en profitons pour les faire dédicacer par chacun, quel joli souvenir…..

 

14 h 30 et c'est reparti, en route pour  une série de lavoirs... pas faciles à dénicher sur place...

Le soleil est de retour et ça fait du bien.

Il faut chercher des tilleuls, un platane (ça ressemble à quoi un platane ?) un mégalithe introuvable, un pont dit romain, (nous sommes passés devant ce matin sans nous arrêter), se croiser dans un cimetière magnifique, bref, chasser. 
La fatigue se fait un peu sentir et dans la voiture c’est à qui trouvera la bonne route :

-         Marc : c’est à droite,

-         Libellule : mais non c’est à gauche,

-         Moi : non, c’est tout droit,

-        Françoise : bon je fais demi-tour…(là où il ne paraît pas  possible  de le faire justement)

-         C’est à Naves je te dis,

-         Mais non c’est ailleurs !!!

-         faut trouver un carrefour,

-         faut prendre la D 183 mais après ?

-         Françoise : je fais une marche arrière, je vais demander aux   gens dans le jardin,  malgré le chien menaçant….

Bref, le ton monte un peu, mais on finit par bien rigoler… c’est nettement mieux de cister à plusieurs que toute seule… je peux pas m’eng… comme ça moi !

     

Retour, à contrecœur, (nous n’avons pas trouvé la chouette) au  point de ralliement vers 17 h 45 pour partager nos impressions et rigoler des anecdotes de la journée.

 

Marc et nos amies partent acheter de la moutarde, pendant que je discute avec Jacquette et mistinguette de diverses autres cistes (j’ai apporté mes 2 gros classeurs du 63 et du 03), et que j'essaie lâchement d'arracher quelques indices de nadouch pour la ciste d'un gars et une fille !!!!!

 

Dans l'ensemble les participants ont l'air satisfait de leur journée.

Je pars à pieds essayer de retrouver mon homme dans Charroux sûrement kidnappé par nos amies de Chambéry !!!!

Je le retrouve en train de papoter avec la propriétaire de la boutique de moutarde, et de spécialités diverses...  le sac rempli de moutarde et de roupettes de coq !!!!

Nous en profitons pour visiter rapidement le village et rafler au passage les 3 dernières cistes des alphabets disparus non trouvées lors que mon dernier passage, il y a 1 an.

Avec les 2 cistes en honneur aux organisatrices de la RCA 2009 de cisteur sauvage c'est 9 cistes qui dorment à  Charroux maintenant.

 

Voilà un coin de l'Allier bien ensemencé de boîtes qui nous l'espérons ne disparaîtront pas, compte tenu des articles parus dans le journal et l'émission de Clermont 1ère expliquant le pourquoi du comment de ce jeu.

 

C'est sous des trombes d'eau que nous prenons le chemin du retour, et que nous arrivons fourbus à Ménétrol vers les 20 h 30 pour terminer notre pique nique bien au sec cette fois.

 

Ouf, la pression retombe, mais il va falloir songer à mettre en ligne ces énigmes pour tous les autres cisteurs de France et de Navarre, et surtout, le plus dur, enregistrer nos trouvailles sans faire d'erreurs et ça, c'est pas gagné...  

A bientôt amies, amis cisteuses et cisteurs pour une nouvelle rencontre sûrement en 2010, mais pourquoi ne pas se retrouver avant pour un grand pique-nique pour avoir du temps à nous tous seuls ?

Merci à tous pour votre gentillesse, et pour votre active participation.

Uguetta, la « grande » chef de cette merveilleuse journée.

Lire la suite

Non, non, non, je ne délaisse pas mon blog !!

3 Mai 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

Je suis simplement très prise par la préparation de la rencontre cistique d'auvergne que j'organise pour le 10 mai prochain.
Il fallait préparer les énigmes, puis hier je suis allée cacher mes boîtes, j'en ai profité pour essayer d'en trouver d'autres.
C'est donc par un immense soleil du 2 mai que je me suis promenée dans la région chantelloise dans l'Allier, semant mes boîtes par ci, par là, visitant en même temps de bien beaux coins.
Grimpant tantôt à l'assaut d'une table d'orientation, tantôt près d'une statue d'une vierge, tantôt tournant autour d'une vieille église, ou d'une chapelle, j'ai passé une superbe belle journée sur la piste des cistes.
De retour, j'ai dû modifier quelques unes de mes énigmes, parce que les endroits prévus pour cacher mes boîtes avaient été envahis par les orties.... ou bien que les cantonniers avaient trop bien nettoyé le coin pour penser y cacher une quelconque boîte.
Il y avait du monde sur certains sites de qualité  et j'ai parfois eu du mal à arriver à cacher mes "trésors" sans me faire remarquer.
C'est fourbue mais contente que je suis rentrée à la maison vers 19 heures, mon mari commençait quand même à s'inquiéter, même s'il sait qu'une fois sur la piste des cistes je peux en oublier l'heure !!!!
Il ne me reste plus qu'à tirer à une vingtaine d'exemplaires les énoncés des énigmes et les cartes de la région, et prier pour que le temps soit au beau, ce qui n'a pour l'instant pas l'air d'être le cas !!!!
J'ai pour un temps délaissé le patchwork.... mais j'ai des projets à longs termes et des idées plein la tête.
Je vous dis donc à bientôt, pour la suite de cette aventure des chasseurs de trésors.

Et pour finir, un peu de culture générale :
Ciste : Arbrisseau méditerranéen, de la famille des cistacées, fournissant le labdanum.
mais quel rapport avec mes chères boîtes cachées me direz-vous ? alors voici une 2ème définition plus adéquate :
Dans l'Antiquité, corbeille servant à porter certains présents aux dieux
C'est beau la culture !!!!!!!
Lire la suite

Prochaine rencontre de chasseurs de trésors !!!!

15 Avril 2009 , Rédigé par uguetta Publié dans #Cistes

La prochaine rencontre des chasseurs de trésors se déroulera le 10 mai dans les environs de Charroux.
C'est moi qui cette année organise ladite rencontre...; Ca demande beaucoup de travail de recherches sur le terrain, puis ça fait travailler mes neurones pour trouver les bonnes énigmes pour que chacun puisse trouver les "trésors" dans la journée, sans l'aide de son PC !!!!
J'ai trouvé les lieux où cacher mes petites boîtes, j'ai créé toutes les énigmes correspondantes, j'ai réuni beaucoup d'objets pour l'occasion, il ne reste plus qu'à mettre tout celà dans des boîtes ou des bocaux... que je n'ai pas encore, et ensuite la veille ou l'avant veille de la journée aller les cacher là où j'ai décidé.
Ensuite, il faudra faire les copies de toutes ces énigmes pour tous les participants, faire un carnet de route pour que chacun puisse y noter son ordre de passage sur chaque cachette et les objets échangés.
Préparer aussi des copies de cartes IGN du coin, et la liste des numéro de portables des uns et des autres pour la cas où il y en aurait besoin....
Pour en savoir plus sur ce genre de chasse aux trésors il suffit d'aller voir

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>